Les faillites d’entreprises françaises à la baisse en 2016


Faillites d'entreprises à la baisse en 2016

D’après une étude du cabinet Altares, les faillites d’entreprises en France sont à la baisse et devraient continuer de baisser en 2017. Pendant toute l’année 2016, ce sont 57 844 sociétés françaises qui sont passées par une procédure de liquidation judiciaire, de sauvegarde ou de redressement soit 5 161 sociétés de moins qu’en 2015.

Des chiffres en dessous de la barre symbolique des 60 000, seuil référence qui n’avait pas été atteint depuis 2008 et la crise économique. Une excellente information pour l’économie française qui se rapproche des chiffres 2007.

Le dernier trimestre 2016 a été particulièrement favorable pour faire front aux défaillances avec 13 971 procédures (redressement, liquidation, sauvegarde), un chiffre qui se rapproche du dernier trimestre 2007 et ses 13 662 procédures.

Les secteurs qui se portent mieux

Tous les types de sociétés ont bénéficié de cette évolution positive et notamment les plus petites qui représentent cependant la majorité des défaillances.

Une conjoncture qui s’est éclaircie et qui embellit le secteur du bâtiment, secteur qui de tradition représente un quart des défaillances de sociétés. Sur l’année 2016, le nombre de procédures a reculé de plus de 10% aussi bien dans les sociétés du gros oeuvre, de la construction ou des travaux publics.

Le cabinet Altares souligne également une embellie dans le transport routier (-7%), l’industrie (-8,3%) et le commerce (-9,5% de défaillances).

Les secteurs qui ne profitent pas de cette embellie

Malgré ces chiffres positifs le secteur de l’agriculture ne profite pas de ce rebond de l’économie française. Les défaillances dans les entreprises d’élevage ont doublé entre 2015 et 2016. Depuis 15 ans ce sont la moitié des exploitations agricoles qui ont disparu. Des chiffres qui ne cessent d’augmenter, en 2015 entre 20 000 à 25 000 éleveurs n’étaient pas en procédures mais au bord d’y tomber.

Un autre secteur, moins important que l’agriculture mais qui est en berne est celui des taxis. Ils font front à une concurrence de plus en plus présente depuis 2010 et des défaillances d’entreprises qui ne cessent d’augmenter, 230 en 2016, 175 en 2015, 118 en 2014.

Laisser un commentaire