Quel montant l’économie collaborative rapporte-t-elle aux français ?


Quel montant l'économie collaborative rapporte-t-elle ?

Se déplacer en covoiturage à la place de prendre le train, mettre en location son logement quand on part en voyage, louer sa tondeuse à son voisinage ou encore vendre des vieux meubles qu’on n’utilise plus sont quelques exemples d’économie collaborative qui rapportent de l’argent.

Selon une étude du 12 janvier 2017 menée pour Cofidis par CSA, l’économie collaborative rapporte en moyenne aux français 495€ par an. Une étude qui nous apprend que 81% des français l’utilise en tant que « vendeur » et 95% en tant qu' »acheteur », le recours à l’économie collaborative serait même régulière pour 62% d’entre eux.

Pour déterminer un total de 495€, cette étude a additionné le montant obtenu en tant que « vendeur » ou « prestataire de service » : 238Ù par an en moyenne et la somme moyenne économisée par les utilisateurs : 257€ par an en moyenne. Le bénéfice retiré par l’économie collaborative est estimé dans un sens large car il peut contenir les économies faites en se déplacant en covoiturage comme la vente d’une table sur un site de petites annonces.

Cela couvre potentiellement des réalités très variées : un grande majorité des français auront recours à l’économie collaborative que quelques fois dans l’année alors qu’un propriétaire qui met en location son appartement sur la Côte d’Azur pendant plusieurs semaines dépassera allègrement ce montant.

Un revenu complémentaire d’avenir pour les jeunes

Ce sont les jeunes ainsi que les catégories socio-professionnels supérieures qui sans surprise ont recours régulièrement à l’économie collaborative. Les catégories socio-professionnelles supérieures (CSP+) ont un taux d’utilisation de 96% pour un bénéfice moyen qui se monte à 686€ par an, pour les jeunes ce sont la quasi-totalité des 25-34 ans (98%) qui utilisent au minimum une fois dans l’année un de ces services et leur bénéfice moyen se monte à 613€ par an.

Il est donc naturel que ces deux catégories de la population soient celles qui exposent le plus d’optimisme dans cette économie. Selon 4 jeunes sur 10, cette nouvelle méthode de consommation constituerait éventuellement une part non dédaignable de leurs ressources financières dans le futur. Le taux passe à 32% chez les CSP+ alors que sur l’ensemble de la population il est de 26%.

L’économie collaborative est-elle l’avenir ?

La question se pose, l’économie collaborative est-elle une résignation vis à vis du monde du travail et son insuffisance quant a obtenir des revenus corrects ou un réel motif d’espoir ?

Laisser un commentaire