8 habitudes qui sont néfastes pour le cœur


Habitudes néfastes pour le coeur

Stress, surmenage, travail, excès… Nous prenons tous au quotidien des habitudes néfastes pour notre cœur. Des habitudes que nous ne pouvons pas ignorer pour préserver notre santé.

1. Manger trop d’acides gras.

Il est important d’être vigilant sur l’apport en acides gras saturés que sont la viande rouge, le beurre, les viennoiseries ou encore la crème fraîche. Afin de préserver la forme de son cœur il faudra limiter ces apports. La solution pour préserver la santé de son cœur est d’opter pour les fameux 5 fruits et légumes par jour ! Les fibres (pain complet, céréales) et les graisses à base d’Oméga 3 (noix, lin,…) sont également à privilégier.

Les acides gras sont dangereux pour le coeur car ils favorisent la création de plaques d’athérome. Les plaques d’athérome favorisent à leur tour l’encrassement des artères ce qui provoque généralement un infarctus.

2. Trop de sel !

La consommation de sel atteint actuellement les 13 à 14 grammes par jour et par personne alors que nous devrions en consommer entre 4 à 6 grammes ! Il est important de porter son attention sur le sodium qui est caché dans les plats que nous achetons au quotidien (surgelés, plats préparés, conserves, charcuterie, …).

Le sodium fait travailler le cœur de façon plus importante et augmente la pression dans les vaisseaux sanguins.

3. Oublier le petit-déjeuner.

Oublier de prendre son petit-déjeuner comme pour les autres repas d’ailleurs est source de déséquilibre du rythme alimentaire ce qui nous pousse souvent à manger d’avantage aux heures les moins judicieuses mais aussi à augmenter le grignotage entre les repas. En sautant un repas comme le petit-déjeuner on risque de manger d’avantage lors du déjeuner ou pire lors du dîner aux heures où les graisses sont d’avantage stockées dans nos organismes. L’obésité et le surpoids influent fortement sur les risques pour le cœur car ils participent à la création de plaques d’athérome.

4. Trop de stress !

Le stress chronique est souvent dû au milieu professionnel et à ses exigences. Il augmente de nombreux facteurs risque d’incidents cardiaques et contribue au développement de plaques d’athérome.

Les plaques d’athérome peuvent provoquer un rétrécissement gênant des artères et rendre difficile le passage du sang et par conséquent de l’apport en oxygène. Les plaques se déposent, grossissent et s’accumulent jusqu’à boucher entièrement l’artère. Une artère bouchée ou rétrécie peut entraîner un AVC, un infarctus du myocarde ou encore une artérite.

5. Abuser de l’alcool.

Boire de l’alcool a un effet direct et toxique sur le muscle cardiaque. Boire régulièrement amène la pompe cardiaque à s’affaiblir et à provoquer une insuffisance. Il est à noter que l’alcool favorise également une élévation de la tension, il augmente les triglycérides, les problèmes précurseurs des maladies cardiovasculaires et aggrave le diabète.

6. Ne pas prendre soin de sa bouche.

Complication plutôt rare et qui concerne dans la grande majorité des cas les personnes ayant déjà eu un problème de valve cardiaque ou une infection de la valve mais une mauvais hygiène dentaire favorise les bactéries qui peuvent s’infiltrer dans le sang et circuler pour se fixer sur la valve et infecter cette dernière.

7. Fumer tue

On n’échappe pas au couplet connu de tous sur le tabac mais celui-ci est vraiment néfaste pour le cœur. Il favorise la formation de caillots qui peuvent boucher complètement l’artère ou une artère en aval ce qui entraîne un infarctus.

8. Trop de sport d’un coup.

L’activité physique joue sur le développement des plaques d’athérome et réduit les risques cardiovasculaires à condition de savoir doser ses efforts et ne pas faire n’importe quoi. Pour un bon « équilibre physique », sans notion de performance, il est préconisé trente minute d’activité physique par jour et cela cinq fois par semaine.

Si vous reprenez une activité sportive après quelques années sans rien faire, il est important de faire attention à ne pas se mettre d’emblée dans le rouge et de forcer à outrance pour rattraper le temps perdu sinon vous allez droit vers l’arrêt cardiaque et l’infarctus. Au-delà de 35 ans il est conseillé de faire le point au niveau cardiaque avec son généraliste avant de reprendre le sport et au-delà de 40 ans il est tout simplement conseillé de faire le point avec un cardiologue.

Plus d’infos sur le site de la Fédération Française de Cardiologie.

Laisser un commentaire